Bio

B I O

Musicien, Compositeur et cinéphile invétéré, Olivier Militon s’engage sur son chemin de création après l’obtention d’un Master II Professionnel de Musiques Appliquées Aux Arts Visuels en 2009 (Master MAAAV).

“Je suis devenu très vite cinéphile, j’étais emporté par la narration, par la mise en scène. Je « n’écoutais » pas les films, au sens où je ne prêtais pas une attention particulière à la musique en la dissociant du reste, je vivais le cinéma comme une expérience totale, presque physique.”

Finaliste Audi talents Awards en 2011, Lauréat Berlinale Talents et Émergence Cinéma en 2015, il remporte plusieurs prix de musique de film européens et internationaux, dont l’European Talent Award du Festival Soundtrack Cologne en 2011, un Jerry Goldsmith Awards en 2013 et plus récemment le prix de la meilleure musique de documentaire au Festival international FIMUCITE (Espagne – 2019).

Il se distingue par un style propre et original, à la confluence d’univers musicaux hétéroclites, qui privilégie toujours un lien fort avec l’image. Dans cette volonté, il intervient parallèlement en tant qu’Enseignant à l’école des Gobelins (Paris) puis auprès de la classe de musique à l’image du Conservatoire d’Annecy et de l’ESMD (École Supérieure de Musique et danse) de Lille.

“J’apprécie dans la musique de film cette particularité de flirter avec beaucoup de styles musicaux, d’aller dans des univers très différents d’un projet à l’autre : de l’orchestre aux musiques du monde, du Jazz à l’electro ! Cela nourrit mon imaginaire musical au service de l’histoire. Le regard que l’on porte à cette dernière est le point central de ma démarche de création. J’aime me mettre au service d’un projet, prendre part à cette aventure collective qu’est le film.”

Auteur des partitions d’une trentaine de films dont “5,80 mètres” de Nicolas Deveaux , “La nuit tous les chats sont roses” de Guillaume Renusson, “L’héritage” de Michaël Terraz – films multi-primés en France et à l’international – , il passe sans transition de l’habillage musical et sonore des identités de France 3 aux bandes originales des documentaires “Hillary Clinton, la femme à abattre” et “Salman Rushdie la mort aux trousses” de William Karel (deux albums édités chez Cézame Music Agency) et plus récemment le Long métrage “In a whisper” réalisé par Heidi Hassan et Patricia Perez, meilleur film à l’IDFA Amsterdam 2019.

Il compose – également – la musique de la série les Impatientes de Jean-marc Brondolo primée au Festival de la fiction TV de la Rochelle en 2018.

“Chaque collaboration artistique est une source de découvertes, de partage et d’échanges : ce sont ces rencontres humaines qui vont porter le projet et permettre la naissance d’un film !”

Portrait réalisé par Antoine Voituriez, journaliste pour l’émission d’Arte “Court-Circuit”